Lancement du WikiACA : l’encyclopédie de l’action communautaire autonome

Ce communiqué fait suite à l’invitation

à participer au lancement du WikiACA

Montréal, 26 octobre 2016 ‑ La Coalition des organismes communautaires autonomes de formation (COCAF) a procédé au lancement officiel du WikiACA (www.wikiaca.org), une encyclopédie collaborative dédiée à l’action communautaire autonome.

Cet évènement qui s’inscrit dans le cadre de la Semaine nationale de visibilité de l’action communautaire autonome a permis aux groupes communautaires et aux médias présents de découvrir cette toute nouvelle plateforme qui vise à rassembler à un seul et même endroit l’ensemble de l’information sur l’action communautaire autonome.

Pierre Valois, président de la COCAF, a d’ailleurs souligné l’apport du WikiACA par rapport à la formation des personnes qui travaillent et s’impliquent auprès des organismes communautaires : « Le WikiACA va être une ressource de formation particulièrement utile pour les personnes qui commencent dans nos organisations; que ce soient des travailleurs/des travailleuses, des membres du conseil d’administration ou des bénévoles, il est important qu’elles comprennent c’est quoi l’action communautaire autonome, ses structures, son approche, ses valeurs. »

Le mouvement communautaire n’est toutefois pas le seul secteur à être susceptible à profiter des informations que l’on retrouve sur le WikiACA. La fonction publique pourrait également y voir une utilité en tant qu’outil de formation. Comme l’explique M. Valois, «les fonctionnaires qui travaillent avec les organismes communautaires connaissent très bien les programmes qu’ils administrent, mais on se dit qu’un outil comme WikiACA peut les aider à mieux comprendre les groupes avec qui ils travaillent et qu’en fin de compte ça va peut-être aider à faire en sorte que les programmes avec lesquels on doit composer vont être mieux adaptés à la réalité de l’action communautaire autonome. »

Au-delà de la formation, le WikiACA contribue à mettre en valeur l’action communautaire autonome. C’est d’ailleurs ce qui a convaincu le Réseau québécois de l’action communautaire autonome de s’impliquer dans le projet. Céline Métivier, qui est agente de recherche au RQ-ACA, croit d’ailleurs que «le WikiACA va contribuer à faire connaître le travail des organismes et à sensibiliser la population par rapport aux enjeux auxquels ils ont à faire face.»

Le WikiACA est une plateforme collaborative qui permet aux utilisateurs et aux utilisatrices de contribuer au contenu de l’encyclopédie virtuelle. Ainsi, les organismes communautaires peuvent créer un article afin d’y présenter leurs missions, leurs actions, leurs histoires, leurs réussites, etc. Comme l’explique Steven Hill, du Centre de formation communautaire de la Mauricie (organisme mandaté par la COCAF pour coordonner le projet) : « On souhaite que le lancement du WikiACA soit le début d’une discussion collective sur l’action communautaire autonome son action, son histoire, ses enjeux. C’est l’occasion de jeter la lumière sur une réalité qui est méconnue de la population et qui est mal couverte par les grands outils d’informations qu’on retrouve sur Internet, comme Wikipédia par exemple. »

Ainsi, au début du mois d’octobre, on lance la campagne « As-tu ta page WikiACA? » qui invite les organismes communautaires à créer leur page sur la plateforme. Selon Steven Hill, la réponse a été bonne, et ce, malgré le manque de ressources des organismes.

WikiACA a accueilli près de 500 visiteurs depuis le 1er octobre. De ceux-ci, une centaine se sont dotés d’un compte qui leur permet de contribuer au contenu de l’encyclopédie. Présentement, le WikiACA compte une soixantaine d’articles, dont un article sur l’action communautaire autonome et 16 portraits sectoriels.

– 30 –

Source:   Steven Hill, du Centre de formation communautaire de la Mauricie,

Mandataire du projet et administrateur du WikiACA

Téléphone : 819-379-8054

Courriel : email hidden; JavaScript is required

Site Internet : http://www.wikiaca.org

wikiaca-couleur-fondnoir

→ Télécharger le communiqué en format PDF 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *